CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR TECHNOCAMPUS OCEAN

Sortir du nucléaire Pays nantais était présent jeudi 15 octobre 2015 lors
de l'inauguration de Technocampus Océan, ou plutôt Tchernocampus tant ce
bâtiment constitue un cadeau fait à l'industrie nucléaire. Des tracts
informatifs ont pu être distribués à tous les participants à cette
inauguration.

PENTAX Image

« Technocampus Océan » a été construit à Bouguenais, près de l’aéroport Nantes Atlantique, par le Conseil régional des Pays de la Loire mais a aussi bénéficié de subventions des autres collectivités publiques suivantes pour un financement total de près de 40 millions d’euros :
– des métropoles (Nantes Métropole et CARENE),
– le Conseil départemental 44,
– l’Union européenne, via le Fonds Européen de « Développement Régional » (FEDER).
Ce Technocampus Océan est supposé abriter des activités de recherche sur les Energies Marines
Renouvelables (EMR). 1
Or, environ la moitié de Technocampus Océan bénéficiera à DCNS (anciens arsenaux devenus une entreprise de droit privé dont l’Etat reste l’actionnaire majoritaire), qui est l’industriel majeur en France du naval de défense, réalisant notamment les porte-avions à propulsion nucléaire (Charles de Gaulle), les sous-marins nucléaires d’attaque (SNA) et les sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE), les « engins » étant des missiles à têtes nucléaires (M51 par exemple), autrement dit des bombes atomiques (640 fois Hiroshima par SNLE !), en
violation du Traité de Non Prolifération nucléaire ; sans compter, en armement « conventionnel », les contrats export avec les fameux porte-hélicoptères ou BPC, les non moins fameuses frégates, etc.. 2
DCNS se diversifie aussi vers… le nucléaire civil (sous-traitant d’Areva pour les EPR, réacteur Jules Horowitz pour le CEA (Cadarache), projet de centrales nucléaires sous-marines) et prétend se diversifier aussi dans les Energies Marines Renouvelables (EMR), mais sur ce dernier point cela semble bien moins concret : DCNS ne compte que sur « quelques GéoTrouvetou » ! 3 Et quand il s’agit de passer de l’image de synthèse à un démonstrateur, DCNS abandonne, comme dans l’éolien off shore flottant… quelques semaines après la pose de la première pierre de Technocampus Océan. 4 Le Conseil régional des Pays de la Loire et les autres financeurs
ne peuvent pourtant ignorer qu’Alstom 5 , DCNS et STX sont en retard en matière d’EMR par rapport à Siemens (d’Allemagne, pays qui sort du nucléaire), Vestas (du Danemark, pays sans nucléaire) ou d’autres industriels.

Il est à noter que la « diversification » de DCNS vers le nucléaire civil se fait à perte (des provisions ont été passées récemment) 6 , l’aide des collectivités va donc peut-être de facto combler ce trou-là et, même si ce n’était pas le cas, elle va de toute façon faciliter l’activité militaire et nucléaire tout venante de DCNS.

Technocampus Océan est donc une imposture consistant à financer, construire et louer « à prix d’ami » un projet immobilier sur mesure à DCNS, dont l’activité principale reste la construction navale militaire, notamment nucléaire, et dont la diversification principale est le nucléaire civil et non les Energies Marines Renouvelables.

Stop_tchernocampus

Association Sortir du nucléaire Pays nantais, tel : 02 40 28 87 20,
courriel : sortirdunucleairepaysnantais@laposte.net

 

(1) http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/pays-loire-technocampus-ocean-met-cap-sur-lindustrie-23-01-2014-127803
(2) 200 à 250 millions d’euros de perte pour l’Etat sur les Mistral russes finalement vendus à l’Egypte (sous-traités par DCNS à STX Saint Nazaire) ; 460 millions d’euros d’amende taïwanaise payée par l’Etat pour corruption dans l’affaire des frégates de Taïwan et surtout 14 morts dont 11 salariés DCN dans l’attentat de Karachi (affaire des frégates saoudiennes et sous-marins pakistanais), la justice française se trouve confrontée au secret défense dans ces affaires, la vie humaine ne compte pas…
(3) http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/comment-dcns-indret-reste-dans-course-loire-atlantique-07-11-2013-116955
(4) http://www.meretmarine.com/fr/content/eolien-offshore-le-projet-winflo-en-suspens
(5) Alstom n’a pas renoncé à fournir l’industrie nucléaire en matériel électrique notamment pour les EPR, et sa maison-mère, General Electric, est la conceptrice des réacteurs à eau bouillante (Fukushima,…), http://www.alstom.com/fr/microsites/power/produits-
services/energie-nucleaire/, https://fr.wikipedia.org/wiki/Centrale_nucl%C3%A9aire_de_Fukushima_Daiichi
(6) http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20141029trib65317d334/dcns-contraint-de-passer-
plusieurs-centaines-de-millions-de-provisions.html

Publicités
Cet article a été publié dans Actions locales, Conférences, débats, informations..., Technocampus Océan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s